Thibaut Prigent

Thibaut Prigent

Il découvre le théâtre à l’âge de 15 ans au Théâtre du Cercle Paul Bert à Rennes. Il suit plusieurs stages de clown avec Janik Dupont puis intègre l’école Claude Mathieu. Grâce à sa formation de menuisier, il a aussi l’occasion de fabriquer les décors dans les créations pour lesquelles il est aussi acteur.

Il tourne dans plusieurs court-métrages et plus régulièrement avec l’équipe de tournage sortie de l’école ESRA de Rennes. Il continue à alterner projets de théâtre et de cinéma.

En 2018, il intègre l’AtelierCité, dispositif d’insertion professionnelle du ThéâtredelaCité.

Il joue également le rôle d’Arlequin, depuis 2019 dans La Double inconstance de Marivaux, mise en scène par Galin Stoev, création du ThéâtredelaCité.

Il est en ce moment en pleine création d’un seul en scène, La fugue, qui se jouera au ThéâtredelaCité en 2022.

Léna Quignette

Léna Quignette

Après avoir d’abord été formée à la musique, Léna découvre le théâtre et sa pratique lors de sa licence en Arts de Spectacle à Caen de 2012 à 2015. D’abord avec la troupe Capharnaüm pour une adaptation du roman Boule de suif, puis avec la compagnie les Lézards du spectacle avec la pièce Cyrano de Bergerac et finalement lors d’un festival de création de court métrage qui a lieu partout dans le monde le KINO.

Elle intégrera ensuite l’école d’Art et techniques de l’acteur Claude Mathieu de 2015 à 2018 où elle jouera à l’occasion de l’audition professionnelle dans AMERICA ! AMERICA ! sous la direction de Jacques Hadjaje.

En parallèle, Léna enseigne la guitare, pratique la musique et crée des séjours tournage de cinéma pour transmettre cette pratique aux adolescents.

Elle co-crée, en avril 2019, avec Marc Stojanovic et Mikaël Gauluet Nous deux et personne d’autre (Avignon 2019, Le Lavoir Moderne Parisien).

En 2020, elle participe à la création et joue dans Charlotte l’histoire d’une petite pomme mis en scène par Samy Zerrouki.

Nina Ballester

Nina Ballester

Après plusieurs stages de théâtre avec notamment Jean-Laurent Cochet et le Workcenter of Jerzy Grotowski and Thomas Richards, Nina se forme à l’École Claude Mathieu entre 2013 et 2016. Depuis sa sortie d’école elle travaille en tant que comédienne, metteuse en scène et assistante mise en scène.

Elle assiste notamment Aurélie Toucas, Théophile Charenat et Thomas Bellorini, et co-met en scène, avec Nina Cruveiller, Bouli Miro de Fabrice Melquiot, ainsi que Le Petit Chaperon Rouge de Joël Pommerat. En 2017, elle entre en tant que comédienne, dans la Compagnie AMAB qui joue ses différents spectacles en tournée dans des châteaux de Bourgogne chaque été.

Elle joue aussi dans les spectacles de Barthélémy Fortier au sein de la Compagnie Ce soir-là c’était la neige, dont le nouveau lieu culturel de Saint- Mandé, le CRESCO, est partenaire. Elle joue également dans Vanille Poubelle, de Stéphanie Marchais, mis en scène par Marion Bosgiraud, au Théâtre des Déchargeurs de janvier à mars 2022.

En parallèle de son métier de comédienne, elle chante dans un groupe de rock pendant sept ans.

Amine Chaïb

Amine Chaïb

Après des études de lettres modernes et de philosophie, Amine Chaïb intègre l’école Claude Mathieu – arts et techniques de l’acteur en 2016.

En 2021, il co-met en scène, avec Jean-Michel VIER, Sizwe Banzi is Dead, d’Athol Fugard au théâtre Jacques Carat de Cachan. Il participe a la création et joue dans de la pièce de Malika Damour, VIE, VIE, MERDE, au théâtre du Duende à Ivry, pièce qui traite la solitude et des errements de la jeune génération face aux réseaux sociaux. Il joue dans la pièce Les choses qu’on casse, d’Edith Delarue, mis en scène par Brigitte Boucher.

Il est comédien dans la série Notre Dame, la part du feu pour Netflix dont le tournage commence en septembre 2021.

Il anime des ateliers théâtre pour adulte et pour jeune dans un centre socio-culturel de Cachan.

Sabine Bruschet

Sabine Bruschet

Après une licence d’Histoire et d’Arts du spectacle, elle intègre le master professionnel ‘Mise en scène et dramaturgie’ de l’université ParisX-Nanterre.

En 2011, elle participe à la création de l’épopée théâtrale Liberté, Égalité, Fraternité au CDN de Sartrouville. Par la suite elle met en scène Don Juan revient de guerre d’Ödön Von Horváth et assiste à la mise en scène Jean Boillot. Elle assiste également en dramaturgie Eva Guland pour le spectacle Manège.

Après sa formation à l’école Claude Mathieu, elle a joué dans Les aventures de Nathalie Nicole Nicole (m.e.s. Manon Simier), Lutèce à Paris et La Lettre au Père Noël (Cie Les Petites Boutures).

Elle travaille également en collège où elle monte chaque année une comédie musicale et donne des cours pour adultes et enfants.

Marion Bosgiraud

Marion Bosgiraud

Diplômée de l’École Claude Mathieu, Marion Bosgiraud intègre en 2016 l’audition professionnelle de fin d’études Tout peut changer ! (d’après Shakespeare) sous la direction d’Alexandre Zloto.

Elle joue dans divers projets : Berlin, ton danseur est la mort par Juliette Blanchard et Apolline Martinelli ; Les amants de Sonezaki par Serge Nicolaï ; Le mandat par Serge Lipscyc ; Lutèce à Paris, spectacle jeune public de Marie Joly ; Frontière Nord mis en scène Cécile Atlan au Théâtre du Soleil ; Pirate ! pièce jeunesse de Ophélie Charpentier en tournée.

Elle dirige la compagnie Ceci n’est pas une tortue et met en scène Allers-retours, de Horváth et Vanille Poubelle, un spectacle jeune public de Stéphanie Marchais.

Elle a été formée au chant par Thomas Bellorini et s’intéresse aux formes de théâtre étranger comme le Bunraku (Japon) et le Topeng (Bali).

Elle est également pédagogue et intervient en milieu amateur (enfants, adolescents, adultes).

Nina Cruveiller

Nina Cruveiller

Nina Cruveiller commence le théâtre en interprétant le rôle de Louison dans Le Malade Imaginaire (m.e.s. Claude Stratz) au théâtre de la Comédie Française en 2003.

En 2006, elle joue au théâtre de la Commune d’Aubervilliers dans une mise en scène d’Olivier Cruveiller : La forme d’une ville change hélas plus vite que le cœur des humains. Nina Cruveiller entre à l’école Claude Mathieu en 2013. La même année, elle interprète le rôle de Suzanne dans une adaptation d’Un barrage contre le pacifique au festival d’Eymet (m.e.s. Nicole Caillon et David Géry). En 2016, elle intègre l’audition professionnelle de fin d’études Tout peut changer ! (d’après Shakespeare) sous la direction d’Alexandre Zlotto, puis joue un spectacle jeunesse, Vassilissa (m.e.s. Maud Martel) ; dans Croisades de Michel Azama (m.e.s. Maud Martel). Elle co-met en scène, avec Nina Ballester, BouliMiro de Fabrice Melquiot ; Le Petit Chaperon Rouge de Pommerat dans lequel elles tiennent les rôles principaux ; joue dans la création Quand j’avais cinq ans, je m’ai tué, adaptation du roman d’Howard Buten (Cie Ce soir c’était la neige) ; dans le spectacle de rue Le Pari de la Commune, m.e.s. par Gabriel Debray et Catherine Couronne, lors du 150ème anniversaire de la Commune à Paris.

On a pu la voir au cinéma dans le film Les Beaux Gosses de Riad Sattouf.

Tullio Cipriano

Tullio Cipriano

Tullio, commence le théâtre à 6 ans au théâtre de Saint-Maur des Fossés, il intègre ensuite les ateliers jeunesse du Cours Florent, se forme à la Commedia dell’Arte avec Anna Cottis (Carlo Boso) et poursuit sa formation à l’école Claude Mathieu. Il participe à l’audition professionnelle de fin d’études d’après Le Soulier de Satin de Claudel (m.e.s. Alexandre Zlotto).

Il collabore avec Coline Moser dans George Dandin et Le Tartuffe de Molière. Acrobate et beatboxer, Il joue dans le OFF d’Avignon et est en tournée depuis 2015 avec une compagnie de spectacles jeune public, La Baguette : Augustin Pirate des Indes, Augustin Pirate du Nouveau Monde ainsi que La Grande Cuisine du Petit Léon écrit et mis en scène par Marc Wolters. Comédien dans L’Opéra Panique, d’Alejandro Jodorowsky, mis en scène par Ida Vincent. Il est membre d’une ligue d’improvisation professionnelle : la Limone, avec laquelle il participe à des matchs d’impro ainsi qu’un spectacle Hôtel Gravel.

Il interprète plusieurs personnages dans le spectacle Pinocchio Le Conte Musical au Théâtre de Paris.

Caroline Dumontier

Caroline Dumontier

Après trois ans de commedia dell’arte et sa participation aux 18èmes rencontres internationales du théâtre en Corse, Caroline sort diplômée en 2016 de l’Ecole Claude Mathieu, Art et Techniques de l’Acteur, avec le spectacle de promotion Tout peut changer!, d’après Shakespeare (par Alexandre Zloto).

Depuis, elle a joué dans Berlin, ton danseur est la mort (Cie Rosa Rossa), d’Enzo Cormann, m.e.s. par Juliette Blanchard et Apolline Martinelli ; elle a rejoint le projet Voix de femmes - Un tour du monde (Collectif Masque), m.e.s. par Mariana Araoz.

En 2018, elle tourne dans Leatherdaddy, long métrage de Nicholas Murphy. Caroline est également chanteuse, pianiste et violoniste. Elle a participé à deux créations musicales encadrées par Thomas Bellorini, elle a été directrice musicale de Vanille Poubelle, de Stéphanie Marchais, m.e.s Marion Bosgiraud; plus récemment, elle joue dans le spectacle musical L’ère des chants (Cie L’Ère de rien).

Elle est aussi membre du groupe de queer punk «Tata Band•e» et d’un duo de cabaret avec la drag queen Lapop Lexomil.

Léa Rivière

Léa Rivière

Léa commence le théâtre en 2005, dans un atelier mené par Anne Astolfe (Cie Le Laabo) et Julie Deliquet (Collectif In Vitro). Elle se forme au cours d’initiation de l’École Internationale de Théâtre Jacques Lecoq, puis à l’école Claude Mathieu.

Elle joue depuis dans plusieurs spectacles : Suzanne (Cie Rosa Rossa), de et par Julie Dessaivre, Agathe et la Chose Commune (Cie Et Rien d’Autre), de et par Gaëtan Gauvain, Bouli Miro (Cie Ah ! Si c’est comme ça) de Fabrice Melquiot, m.e.s. Nina Cruveiller et Nina Ballester, Vanille Poubelle (Cie Ceci N’Est Pas Une Tortue) de Stéphanie Marchais, m.e.s. Marion Bosgiraud.

Également autrice et metteuse-en-scène, elle collabore avec la Cie La Puce et l’Acrobate pour créer Slump, ou la Terre des Hommes du Nord, et dirige la Cie Les Mauvaises Herbes, dont la première création, Le Paradigme de l’Ortie, verra le jour en février 2022.

Depuis 10 ans, elle intervient régulièrement en milieu scolaire et associatif, et encadre des enfants, des adolescents, et des adultes (Conservatoire Municipal de Champigny-sur- Marne, ateliers scolaires à la Ferme du Buisson, Cie du Pain d’Orge, Association du Quetzal, Cie Acte 0, etc).

Mikaël Gauluet

Mikaël Gauluet

Après 3 ans d’expérience dans l’ingénierie informatique, Mikaël entre à l’école Claude Mathieu en 2013 et en sort diplômé en 2016.

Il se forme en parallèle à l’improvisation (type long form) avec la compagnie EUX et joue régulièrement depuis 2016 avec différentes troupes. Il crée avec Léna Quignette et Marc Stojanovic le spectacle muet clownesque Nous deux personne d’autre (sur le thème du lien - Avignon 2019). Il travaille en parallèle pendant 2 ans au Manoir de Paris et rejoint le Parc Astérix comme comédien de rue en 2019. On peut le voir au théâtre dans le rôle de Szamek dans Allers-retours (m.e.s Marion Bosgiraud), dans Les Justes de Camus (m.e.s. Laëticia Lebacq) ou encore dans le rôle de Scapin dans Les Fourberies de Scapin (m.e.s Camille Taquoy- Ghalem).

Il est également scénographe (Allers-Retours / Nous deux et Personne d’autres / Juanito, la naissance d’un héros) et créateur lumière (Allers-Retours / Nous deux et Personne d’autre / Vanille Poubelle).

Marc Stojanovic

Marc Stojanovic

Après des études d’histoire à la Sorbonne, Marc Stojanovic intègre l’École Claude Mathieu.

Depuis 2015, il enseigne le théâtre à des enfants et des adultes au sein de la Compagnie Uvol, et de la compagnie Les Entreparleurs.

Il joue dans la pièce Les drôles d’histoires de Nasr Eddin depuis 2015, m.e.s par Didier Delcroix; dans Les Aventures de Nathalie Nicole Nicole, m.e.s en 2018 par Manon Simier; Opus: Concerto pour la main de gauche, m.e.s par Marc Schapira en 2018 et 2019 à la Philharmonie de Paris et au Théâtre 95; Allers-Retours depuis 2018, m.e.s par Marion Bosgiraud; La Dame de chez Maxim depuis 2019, m.e.s par Sylvie Artel.

En 2019, Marc crée avec Léna Quignette et Mikael Gauluet Nous Deux et personne d’autre, spectacle clownesque et musical, à Paris et au Festival d’Avignon.

En plus du travail de clown, de masque et de la marionnette qu’il retrouve dans plusieurs spectacles, Marc conte régulièrement dans le Val d’Oise et dans les Yvelines.